Le Shiatsu

Historique et Pratique

En japonais Shiatsu signifie "pression des doigts", de shi (doigts, extrémités) et atsu (pression).

Le Shiatsu est une discipline énergétique manuelle, fondée à l'instar de l'acupuncture sur les principes découverts et développés par l'antique médecine chinoise.

Il a été élaboré, dans sa forme globale et rythmée, par les japonais et reconnu en 1955 par le Ministère nippon de la Santé comme une médecine à part entière ; il est apparu en France dans les années 1960/1970, introduit par les maîtres d'arts martiaux et les moines zen.

Le Shiatsu consiste en un enchaînement de pressions rythmées le long des méridiens au travers desquels circule l'énergie et qui relient entre eux tous les organes et toutes les fonctions du corps.

Les pressions sont exercées principalement par les pouces du praticien mais peuvent aussi s'effectuer avec les coudes, les genoux et les pieds. Au cours de la séance le Shiatsu-shi ou praticien de shiatsu est souvent amené à réaliser des mobilisations articulaires, des étirements ou des percussions pour débloquer l'énergie qui stagne dans les articulations. Tout est fait afin de restaurer la libre circulation du Qi (Energie) dans le corps.

Le shiatsu est une des huit approches alternatives désignées, dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen votée le 29 mai 1997, comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt »

Coupures de Presse